Israël-Palestine : Pourquoi le conflit a repris

Pourquoi les violences entre Israéliens et Palestiniens ont pris de l’ampleur ces dernières semaines ? Quelle est l’étincelle qui a mis le feu aux poudres ? Dans ce troisième épisode, on vous propose un voyage dans le temps pour mieux comprendre le présent.

Les infos pour briller en soirée

1

Non, les Palestiniens n’ont pas organisé de fausses funérailles 

Dan Poraz, un conseiller du ministre des Affaires étrangères israélien, a accusé les Palestiniens d’organiser de fausses funérailles pour émouvoir le monde, vidéo à l’appui. Elle montre ce qui semble être un cortège funéraire : des garçons portent une planche où gît un corps, recouvert d’un drap. La sirène d’alerte retentit, les garçons partent en courant… et le corps aussi, bien vivant ! Mais la vidéo date de 2020 : cette mise en scène a eu lieu en Jordanie, où de jeunes hommes voulaient échapper… au confinement, dû à la pandémie de Covid-19.

2

Israël possède un système de défense baptisé “Dôme de fer”

Ce système anti-missile a été mis en place pour intercepter entre autres les roquettes tirées par le Hamas. Il existe depuis 2010. Pendant le regain de violence, plus de 3 000 roquettes ont été tirées depuis Gaza : un rythme encore jamais atteint sur une si courte durée. Il est composé d’un radar électronique, d’un ordinateur de gestion et d’un lance-missile, qui doit intercepter les roquettes.

3

Non, la mosquée Al-Aqsa n’a pas brûlé sous les acclamations israéliennes

De nombreuses publications sur les réseaux sociaux l’ont pourtant affirmé. Mais le feu, sûrement dû à un feu d’artifice, est en fait celui d’un arbre situé à proximité de la mosquée. Il a été rapidement maîtrisé. Quant aux Israéliens, ils ne se réjouissent pas de l’incendie mais célèbrent la “journée de Jérusalem”, qui commémore la conquête de Jérusalem-Est en 1967 (on vous le raconte dans l’épisode !) Et quand on regarde l’intégralité de la vidéo, on constate que la fête commence bien avant les premières flammes.

4

Un immeuble abritant des médias a été détruit à Gaza

L’armée israélienne a pulvérisé un immeuble qui abritait les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press (AP) et ceux de la chaîne de télévision qatarienne Al-Jazeera, à Gaza (Palestine). Les journalistes ont eu une heure pour évacuer personnel et matériel, tout comme les familles vivant dans la tour. Selon l’armée israélienne, la tour cachait des équipements militaires du Hamas. Les médias dénoncent une atteinte à la liberté de la presse.